6.3. Améliorer les couleurs

Outils automatiques

En dépit des systèmes perfectionnés de contrôle de l'exposition, les photos sont souvent sur- ou sous-exposées. Gimp vous offre toute une variété d'outils pour corriger les couleurs d'une image. Certains, automatiques, agissent avec un simple clic, d'autres vous fournissent de nombreux paramètres à régler. Nous commencerons par les plus simples.

Gimp vous fournit cinq outils automatiques de correction des couleurs. Mais le résultat sera rarement celui que vous attendiez. Vous les trouverez dans Calque->Couleurs->Auto de la barre de menu de l'image.

Les voici, avec quelques mots sur chacun:

Normaliser

Cet outil (c'est en fait un greffon) est utile pour les images sous-exposées: il ajuste toute l'image uniformément de telle sorte que les points les plus clairs soient le plus clair possible sans altérer la teinte et que les points les plus sombres soit noirs. L'ennui, c'est que le taux d'éclaircissement est déterminé par le point le plus clair et le point le plus sombre de l'image, si bien qu'il suffit d'un seul pixel blanc ou noir pour rendre inefficace la normalisation.

Égaliser

Cet outil tente de répartir les couleurs de façon égale dans le spectre des intensités. Il peut régler de façon magnifique un problème de contraste, mais le plus souvent le résultat est des plus bizarres.

Renforcer les couleurs

«Renforcer les couleurs» accroît la saturation des plages colorées du calque actif sans altérer la teinte ni la luminosité. Cette commande fonctionne avec les calques des images RVB et les images Indexées, mais pas avec les images en niveaux de gris.

Extension du contraste

Ressemble à «Normaliser", sauf qu'il agit sur les canaux rouge, vert et bleu séparément. Il a souvent pour effet de réduire les dominances de couleur.

Niveaux Auto

On l'obtient en activant l'outil Niveaux: Outils->Couleurs->Niveaux En cliquant sur l'image avec l'outil, on obtient une boîte de dialogue: cliquez sur le bouton Auto et vous verrez un aperçu du résultat. Cliquez sur Valider

Si vous pouvez trouver un point dans l'image qui soit d'un blanc parfait et un autre d'un noir parfait, alors vous pouvez utiliser l'outil Niveaux pour un ajustement semi-automatique qui fait souvent du bon travail dans le réglage de la luminosité et des couleurs de l'image. Tout d'abord, faites venir l'outil Niveaux comme indiqué précédemment, puis repérez les trois boutons porteurs d'un symbole de pipette. Si vous placez le pointeur de la souris sur celui de gauche, son info-bulle vous indique «Pointez le point noir». Cliquez dessus puis cliquez sur un point parfaitement noir, vraiment noir, de l'image. Voyez comme l'image change. Puis agissez de même avec le bouton de droite pour prélever le point blanc. Si vous êtes satisfait du résultat, cliquez sur Valider sinon cliquez sur Annuler.

C'étaient donc les ajustements automatiques des couleurs: s'ils ne vous conviennent pas, c'est le moment d'utiliser l'un des outils interactifs. Ils sont accessibles, à part l'un d'entre eux, par Outils/Couleurs dans le menu image. Une fois sélectionné, cliquez sur l'image pour l'activer et faire apparaître sa boîte de dialogue.

Problèmes d'exposition

L'outil le plus simple à utiliser est l'outil Luminosité-Contraste. C'est aussi le moins puissant, mais dans la plupart des cas il comble vos désirs. Il est surtout utile pour coriiger les sus- et sous-expositions et ne convient pas aux corrections de dominance de couleurs. L'outil vous offre deux curseurs, un pour la luminosité et l'autre pour le contraste. Si l'option «Aperçu» est cochée, vous verrez vos modifications se refléter dans l'image. Une fois satisfait du résultat, cliquez sur Valider sinon cliquez sur Annuler.

Un outil plus perfectionné, et un peu plus difficile pour corriger les problèmes d'exposition, est l'outil Niveaux. Sa fenêtre paraît compliquée, mais, pour ce qui nous intéresse, vous n'avez à vous occuper que de la zone «Niveaux d'entrée», et spécialement des trois curseurs triangulaires situés sous l'histogramme. Nous vous renvoyons au chapitre Niveaux de l'aide pour une analyse détaillée des commandes, mais vous pouvez aussi expérimenter par vous-même en vous assurant que la case «Aperçu» est cochée.

Un puissant outil de correction des problèmes d'exposition est l'outil Courbes: il vous permet de cliquer-glisser des points de contrôle sur une courbe pour créer une fonction corrélant les niveaux de luminosité d'entrée à ceux de sortie. L'outil Courbes peut aussi réaliser les fonctions des outils Luminosité-Contraste et Niveaux. Une fois encore, réferrez-vous au chapitre Courbes de l'aide.

L' approche la plus puissante pour ajuster la luminosité et le contraste pour la plupart des utilisateurs expérimentés est de créer un nouveau calque au-dessus de celui sur lequel vous travaillez et de fixer le Mode pour le calque du dessus sur «Multiplier» dans la boîte de dialogues Calques. Le nouveau calque sert alors de «contrôle de gain» pour le calque du dessous avec le blanc donnant le gain maximum et le noir un gain nul. Ainsi en peignant sur le nouveau calque, vous pouvez ajuster sélectivement le gain de chaque partie de l'image, ce qui permet un réglage très fin. Vous ne devriez peindre qu'avec de légers dégradés, car de brusques variations de gain donnent des transitions violentes sur l'image. Ne peignez qu'avec des dégradés de gris, pas de couleurs, à moins que vous ne vouliez créer des décalages de couleurs.

«Multiplier» n'est pas le seul Mode utilisable pour contrôler le gain (la variation d'intensité lumineuse): il ne peut qu'assombrir et n'est donc utile que sur les photos sur-exposées. «Diviser» a l'effet inverse: il éclaircit. Voici un truc très utile pour faire ressortir les détails dans les zones sombres de l'image:

  1. Dupliquer le calque (ce qui produit un nouveau calque au dessus de lui).

  2. Désaturer le nouveau calque.

  3. Appliquer un flou gaussien au résultat, avec un grand rayon (100 ou plus).

  4. Régler le Mode dans le Dialogue des Calques sur Diviser.

  5. Contrôler le taux de correction en ajustant l'opacité dans le Dialogue des Calques, ou en utilisant les outils Luminosité-Contraste, Niveaux ou Courbes sur le nouveau calque.

  6. Une fois satisfait du résultat, utilisez le bouton Fusionner vers le bas pour combiner le calque de contrôle et le calque original en un seul calque.

Outre «Multiplier» et «Diviser» vous tirerez souvent bénéfice des autres modes de combinaison comme «Éclaircir», «Assombrir», «Lumière douce». Mais méfiez-vous: plus il y a de possibilités et plus le choix est difficile; vous risquez de vous apercevoir subitement que vous venez de passer plus d'une heure à jouer avec les paramètres.

Ajuster la Teinte et la Saturation

Dans notre expérience, si une image présente une dominance de couleur, trop de bleu ou trop de rouge, la façon la plus facile de la corriger est d'utiliser l'outil Niveaux, en ajustant les niveaux individuellement dans les canaux rouge, vert et bleu. Si vous n'y arrivez pas, essayez l'outil Balance des couleurs ou l'outil Courbes, mais ils sont plus difficiles à utiliser (ils sont très bons pour créer des effets spéciaux).

Il peut être difficile de dire si vous avez ajusté correctement les couleurs. Une méthode ojective est de trouver dans l'image un point qui devrait être blanc ou gris. Activez l'outil Pipette et cliquez sur le point cité: la fenêtre de la pipette s'ouvre. Si la couleur est bien ajustée, sans dominance, les valeurs doivent être égales dans les trois canaux de couleur. Sinon, vous voyez aussitôt la correction à apporter. Cette méthode est également utile aux personnes ayant un défaut de vision des couleurs.

Si votre image paraît délavée, ce qui arrive facilement si vous prenez une photo avec une lumière très vive, essayez l'outil Teinte/ Saturation qui vous offre trois curseurs pour manipuler séparément la teinte, la luminosité et la Saturation. L'augmentation de la saturation a toute chance d'améliorer la qualité de votre image. Il est souvent nécessaire d'ajouter une réglage de la luminosité. L'outil Teinte/Saturation offre la possibilité d'ajuster des intervalles limités de couleur (en utilisant les boutons en haut de la fenêtre), mais si vous voulez garder un aspect naturel à votre photo, mieux vaut ne pas les employer.

[Astuce] Astuce

Même si une image n'est pas surexposée, vous la rendrez souvent plus attrayante en augmentant un peu sa saturation.

Avec les photos sous-exposées, le problème est inverse: trop de saturation. Dans ce cas, l'outil Teinte/Saturation convient aussi.